Excellence Monseigneur Miguel Angel Nguema Bee, sdb, évêque d’Ebebiyin
Chers membres de la Famille Salésienne,
Chers confrères membres de droit au chapitre provincial,
Chers confrères délégués des communautés et de la Vice-province,
Chers membres invités, représentants des jeunes confrères étudiants et des jeunes francophones et hispanophones de la Province,

         Comme le préconise notre Règle de vie, nous sommes rassemblés ici, chez nos cousins Françaliens, en une « assemblée fraternelle dans laquelle les communautés locales raffermissent le sens de leur appartenance à la communauté provinciale dans une attention commune à ses problèmes généraux » (C 170 § 1).

         Je voudrais avant tout renouveler mon mot de bienvenue, à vous tous, et mon merci pour avoir entendu l’appel que vous a adressé le Seigneur, par la voix de son Eglise et de notre Congrégation. Dieu nous a convoqués pour venir écouter ensemble sa déclaration d’amour à chacun de nous, à nos destinataires, et nous expliquer les conséquences et les incidences de ce choix préférentiel sur notre identité, notre vocation et donc aussi notre mission. Cette assemblée se fera donc la fidèle interprète et ambassadrice de nos frères et sœurs du Togo, du Tchad, de la RCA, du Gabon, de la Guinée équatoriale, et des provinces où se trouvent nos confrères, en formation, formateurs ou missionnaires.

L’aboutissement d’un itinéraire

Depuis sa convocation à travers la lettre circulaire du 08 juillet 2018, ce chapitre qui entre dans sa phase décisive nous a été offert comme un cheminement en Congrégation, avant tout parce qu’il est justement préparatoire au Chapitre général XXVIII qui se tiendra à Turin en 2020, précisément du dimanche 16 février au samedi 4 avril, veille du Dimanche des Rameaux. Parmi les implications de cette mission que nous assumons, pour la septième fois en 21 ans, nous avons voulu que la montée vers le chapitre tienne lieu, principalement, d’itinéraire de formation permanente pour toutes nos communautés et pour chaque confrère. Dans ladite convocation, nous avons détaillé les divers engagements pour les communautés et ceux qui engageaient personnellement chaque confrère.

Vous l’avez certainement remarqué, après avoir centré les thèmes capitulaires sur un retour aux sources de notre charisme, autrement dit de notre consécration et de notre mission, la Congrégation sensibilise maintenant nos cœurs et nos intelligences à la redéfinition de notre identité salésienne. Le CG27 et notre CP6 ont entrepris de nous ramener à l’essentiel de notre vocation, en insistant sur la centralité de Dieu dans notre vie, sur la prophétie de la vie fraternelle dans un monde exposé à la fragmentation, et enfin le pari pour la jeunesse, que nos Constitutions définissent, depuis leur tout premier article, comme la part la plus délicate et la plus précieuse de la société.

 Les articulations d’un appel

Frères et sœurs, quand le Recteur majeur convoquait le Chapitre général, le 24 mai 2018 en lui donnant pour axe thématique principal la question « Quels salésiens pour les jeunes d’aujourd’hui », il semblait vouloir donner une suite logique au troisième pôle thématique du CG27, sur le service des jeunes. Et pourtant, ce thème est d’abord identitaire afin d’être ensuite pastoral. Le Recteur majeur veut que nous, comme des sentinelles et prophètes de la Bible, nous soyons attentifs à l’urgence de concentrer notre attention sur la personne du Salésien qui, comme homme de Dieu, consacré et apôtre, doit être capable aujourd’hui de se mettre pleinement en harmonie avec les adolescents et les jeunes d’aujourd’hui et avec leur monde pour les éduquer et les évangéliser, les préparer à la vie et les accompagner à la rencontre avec le Seigneur. En même temps, la Congrégation veut que nous œuvrions avec la ferme conviction de ne pas avoir seuls la responsabilité de cette mission et de ne pas pouvoir l’exercer sans la collaboration d’autres forces, disons directement sans la contribution active des laïcs.

Nos travaux peuvent donc ainsi respecter trois axes, selon les accents inhérents à cet appel :
(a) Priorité de la mission salésienne parmi les jeunes d’aujourd’hui ;
(b) Profil du Salésien pour les jeunes d’aujourd’hui ;
(c) Ensemble, salésiens et laïcs dans la mission et dans la formation.
C’est en marge de cela que nous aurons également des travaux de type juridique et des thèmes que nous avons trouvés urgents et pertinents pour la vie de notre Vice-Province.

Le temps de la majorité et de la maturité

Chers membre de la Famille salésienne, chers confrères, chers invités, au dernier chapitre, nous sommes entrés dans la phase des différentes majorités reconnues dans nos pays. Nous avions alors 18 ans, et aujourd’hui nous avons 21 ans. Le défi qui se présente devant nous est celui de donner des réponses adultes et solides aux questions que nous posent l’Eglise, la société et surtout des jeunes. L’instrumentum laboris qui nous est consigné aujourd’hui est le fruit des efforts fournis par la Commission précapitulaire, par les communautés, par des membres de la Famille salésienne et par les jeunes. C’est ensemble que nous devons continuer de dessiner aujourd’hui le visage et le profil du Salésien de Don Bosco en zone CEMAC. Avant de vous rappeler certaines urgences qu’il nous a fallu parcourir avant ce chapitre, je voudrais insister sur un binôme central à ce chapitre, celui de vocation et formation. Bien que la vocation vienne de Dieu, la question de la formation nous parait centrale, parce qu’elle est le lieu où se planifient les parcours où l’Esprit de Dieu façonne les cœurs des élus, afin qu’ils deviennent des canaux de transmission et de communication fidèles et authentiques de Dieu. Ce chapitre se célèbre alors qu’un partie de l’actualité est encore marquée par des scandales réels, amplifiés ou montés contre notre Eglise, et en particulier contre nous, pasteurs et éducateurs. La meilleure forme de promotion de la discipline religieuse se situe dans la prévention, autrement dit dans l’éducation et la formation. Mais l’accent sera également placé sur la continuité dans cette formation, afin qu’elle devienne mission en elle-même, et qu’elle advienne au cœur même de notre mission et non simplement en vue de celle-ci.

        Le vicaire du Recteur majeur a demandé aux provinciaux avec leurs vicaires d’assurer un certain nombre de taches préliminaires aux chapitres provinciaux et surtout au chapitre provincial. Pour les citer tout simplement, il s’agissait d’assurer (a) un équilibre entre la consistance quantitative des communautés et la spécialisation des confrères, (b) réfléchir courageusement sur une nouvelle configuration des présences salésiennes de la Province, (c) clarifier toutes les situations irrégulières où se trouvent les confrères de la Province, (d) entamer et conclure dans les délais d’éventuelles enquêtes préliminaires ou les situations relevant du droit pénal, (e) déterminer en Province la conduite à suivre pour « la sauvegarde et la protection des mineurs, et la prévention des cas d’abus », (f) les transferts des confrères entre provinces et enfin (g) l’urgence de spécialiser un confrère en Droit canonique. La plupart de ces tâches sont accomplies. Certaines précisions sortiront cependant de ce chapitre, étant donné l’absence de rencontre des Directeurs en janvier dernier, où certaines mesures pouvaient plus facilement être adoptées en entendant les responsables de nos communautés.

Des mots-clés pour les prochains jours et pour l’avenir immédiat

Nous avons déjà commencé le discernement pendant ces nombreuses semaines qui nous ont conduits à ce chapitre. Comme nous le voyons dans les statistiques fournies par le Régulateur et son équipe, les communautés se sont presque toutes engagés à affronter chacun des trois pôles thématiques : 13 communautés pour le thème de la Priorité de la mission avec les jeunes, 12 communautés pour le profil du salésien, 10 communautés pour la mission partagée avec les laïcs, et 11 communautés pour les thèmes propres à la Province. Il y a peut-être eu une fatigue progressive selon ces pourcentages, surtout concernant les 3 pôles généraux, avec un petit sursaut sur nos thèmes à nous. Quoi qu’il en soit, c’est un pari gagné, que nous devons parachever désormais, thème après thème, selon trois attitudes que nous propose la méthodologie du prochain chapitre général : l’écoute, l’interprétation et les choix. Ce seront nos mots-clés pendant ces travaux, mais surtout trois attitudes évangéliques, lorsqu’on se laisse rejoindre sur nos chemins vers les Emmaüs d’aujourd’hui, pour devenir des missionnaire du Ressuscité, et non des démissionnaires en raison de la Croix et des calvaires ou Golgotha d’aujourd’hui.

Un merci particulier, en un jour spécial

Alors que s’ouvre ce chapitre, je voudrais rappeler que toute la Congrégation fait mémoire de ce lointain Dimanche de Pâques, 1er avril 1934, où notre Père Saint Jean Bosco fut canonisé par le Pape Pie XI, au terme d’un jubilé spécial de la Rédemption. Je saisis donc cette heureuse occasion pour exprimer toute notre reconnaissance, comme Vice-Province, au Père André Ela Enam, d’avoir accepté de conduire les travaux capitulaires depuis la convocation jusqu’à la tenue actuelle du chapitre. Je remercie également toute la commission qui a collaboré avec lui, et qui comprenait cinq autres confrères et deux laïcs : le Père Mintsa Roland (Délégué pour la Famille salésienne), le Père Zilly Xavier (Délégué pour la Pastorale des Jeunes), le Frère Ramadan Sébastien (Commission Formation), le Père Bouetoutamio Davy (Commission PJ), le Père Ondo Raimundo (Equipe PJ Paroisses), M. Joseph Ndahigueze (Coopérateur et vice-principal, ITDB) et M. Madjitoïngar Bealoum Nahormadji (Animateur, CdJ Sarh).

        Nous ne sommes pas seuls, pendant ces travaux capitulaires. Nos sœurs et nos frères sont de tout cœur avec nous, et nous portent dans leur cœur et dans leur prière. Je vous partage d’ailleurs les souhaits de deux personnes, qui sont certainement la voix de bien d’autres : «A tous les participants au CP7 ATE de 2019 :  Puisse le Seigneur  raviver en chacun de vous, capitulaire et invités, les Dons de sa Grace pour conduire Lui-même en vous la réflexion, l'analyse et les décisions sur les  missions et actions futures de la Province ATE et la Famille Salésienne. Que la Vierge Marie Auxiliatrice reste dans ce Cénacle ATE, vous obtenant Paix, Communion et Santé. Union de Prières. Fraternellement en Don Bosco.»  Et une autre personne nous écrit : « Bien cher Père, si à chaque Chapitre Provincial nous sommes appelés à mettre des couleurs au brouillon esquissé par Don Bosco, avec ce brouillon entre les mains, entendons le Christ nous inviter à libérer notre potentiel de couleurs pour éveiller la vie parmi les jeunes et en chaque jeune. En ce moment si important de notre histoire salésienne, je me joins à chacun et à toi particulièrement, pour demander la grâce de l'Esprit. Qu'il nous aide à révéler du plus profond de nous nos couleurs de joies, de peines et de rêves afin que les jeunes aient la vie et la vie en abondance. A leur tour, ils pourront dire : Comme c'est bon, beau et bien d'être Salésien... Osons!!! Enfin, que cette célébration soit aussi une occasion et une raison pour grandir dans la fraternité et dans la sainteté salésienne

Sur ce, en vertu des devoirs et des droits que me confère l’article 173 de nos constitutions,  je déclare officiellement ouvert le sixième Chapitre de la Vice – Province « Notre Dame d’Afrique » en Afrique Tropicale Équatoriale.

Ngoya, ce lundi 1er avril 2019

        Je vous remercie !

P. Alphonse OWOUDOU
Supérieur Provincial ATE

 

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour avoir plus d'information!

Visiteurs

390177
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois
TOTAL
902
633
3841
6879
390177

Adr. IP: 54.209.227.199

Nous avons 13 invités et aucun membre en ligne

Cameroun Gabon Guinée Equatoriale République centrafricaine Tchad

Copyright © 2014, SDB-ATE. Tous droits reservés.